Sommaire Chapitre précédent

LE VARIOMETRE

Chapitre suivant

[Terminologie] [axes de mouvements] [Géométrie de la voile] [Les tissus] [Les suspentes] [Les sellettes] [Parachute de secours] [Anémomètre] [Altimètre] [Variomètre] [Boussole]

 

But :

Il permet de connaître le sens et la vitesse de variation de l'altitude, pour :

  • déterminer l'allure de vol à adopter (ralentissement, accélération, fuite...) vis-à-vis de la situation,
  • centrer une ascendance thermique en cherchant son noyau, donc la zone où l'on obtient la plus forte vitesse de montée.

Principe :

Il utilise une capsule ressemblant à celle de l'altimètre, cependant celle-ci n'est pas vide d'air, mais percée d'un trou très petit, ce qui permet d'enregistrer les déformations dues au retard dans l'équilibre entre pression interne et pression externe (pression atmosphérique). La vitesse de variation de pression est ensuite traduite soit :

  • par moyen mécanique analogue à celui de l'altimètre,
  • par transducteur électronique. Dans ce cas, on peut aussi traduire les réactions d'une capsule anéroïde d'altimètre en mesurant sa vitesse de contraction ou de dilatation. Ce principe évite de doubler les capsules dans le cas d'un alti-variomètre électronique.

Causes d'erreurs, utilisation :

Le variomètre, quel que soit son principe de fonctionnement, détecte toujours la variation de vitesse en montée ou en descente avec un temps de retard. Donc, non seulement il n'indique pas si "ça va monter", mais de plus il n'est capable de dire que "ça a monté". Un pilote ne se fiant qu'à ses indications va invariablement descendre en petites conditions (ascendances étroites), car il ne fera que suivre une indication qui elle-même est délivrée avec un retard !

Il faut donc préciser que le variomètre est un instrument d'évaluation de l'ascendance, mais en aucun cas de détection de celle-ci. En effet, la détection de l'ascendance passe avant tout par les sensations du pilote en raison de l'inertie de mesure.

D'où l'utilité pour un pilote en progression de travailler ses premières ascendances thermiques sans être équipé d'un variomètre ou en coupant le son, afin de se concentrer sur les sensations en vol à l'entrée et à la sortie d'ascendance.

 

[Terminologie] [axes de mouvements] [Géométrie de la voile] [Les tissus] [Les suspentes] [Les sellettes] [Parachute de secours] [Anémomètre] [Altimètre] [Variomètre] [Boussole]

Copyright 1994-1998 Fédération Française de Parachutisme - Daniel WOLFF - Tous droits réservés