cours théoriques

Informations sur les séances et les sorties école.
Avatar de l’utilisateur
sebiscuit
Messages : 2782
Inscription : 27 mars 2012 20:07
Aile : BGD Base
Couleur : bleu vert blanc noir
Localisation : Erstein
Contact :

Re: cours théoriques

Messagepar sebiscuit » 06 déc. 2018 13:09

Une vente de t shirt grand vol aura lieu dimanche après le cours ...

Quantité et tailles limités , (une vingtaine a tout casser )

Les t shirt sont vendus 18euros

Il reste également quelques polo .
libre pour un instant, deja heureux vers d'autres cieux......
Et maintenant qu'est ce qu' on fait .......on savoure .

sebiscuit

Avatar de l’utilisateur
catherine
Messages : 1774
Inscription : 26 mars 2004 1:23
Contact :

Re: cours théoriques

Messagepar catherine » 10 déc. 2018 10:28

cours du 9 décembre sur la réglementation aérienne, fédérale et facteurs non techniques

merci aux 12 pilotes et élèves qui ont assisté au cours

néanmoins, c'est un peu décevant seulement 6 élèves sur 25 inscrits en école. c'est maigre
les autres étant des pilotes déjà brevetés qui sont venus se rafraîchir la mémoire.
et la semaine dernière c'était déjà pareil, donc ce n'est pas le sujet qui est en cause

j'en déduis soit que la théorie n'intéresse pas, soit que nos cours sont soporifiques
soit que la date est mal choisie avant Noël, mais pour le staff c'est assez arrangeant pour boucler la saison.
A partir de 2019 on passe à un autre dossier: préparer la nouvelle saison (et faire du ski le Week end!!). :wink: :D

essayez de faire un effort pour le cours météo du 13 janvier

Avatar de l’utilisateur
Damien
Messages : 314
Inscription : 14 mai 2017 12:17
Aile : ADVANCE - Alpha 6
Couleur : Orange, blanc
Contact :

Re: cours théoriques

Messagepar Damien » 10 déc. 2018 21:36

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi... Le sujet est peut être en cause... Si vos cours étaient soporifiques, on vous l'aurait déjà dit... Ce qui est intéressant dans les cours théoriques, c'est le lien que l'on peut faire avec la pratique. Pour les élèves, la réglementation aérienne reste un vague concept qui se résume grosso modo pour le moment à ne pas dépasser la TMA au dessus de Breit... Nous savons bien qu'il faudra être hyper pointilleux sur ces sujets lorsque l'on partira en cross, mais aujourd'hui, vu notre niveau technique et notre degré de liberté, il n'est pas surprenant que l'on préfère se focaliser sur la météo et sur la mécanique de vol car la mise en pratique des connaissances est immédiate...

Avatar de l’utilisateur
sebiscuit
Messages : 2782
Inscription : 27 mars 2012 20:07
Aile : BGD Base
Couleur : bleu vert blanc noir
Localisation : Erstein
Contact :

Re: cours théoriques

Messagepar sebiscuit » 10 déc. 2018 22:50

:shock: [-X
libre pour un instant, deja heureux vers d'autres cieux......
Et maintenant qu'est ce qu' on fait .......on savoure .

sebiscuit

Avatar de l’utilisateur
catherine
Messages : 1774
Inscription : 26 mars 2004 1:23
Contact :

Re: cours théoriques

Messagepar catherine » 10 déc. 2018 23:06

Dans les items du passeport de vol il y a «cadre de pratique» à tous les niveaux.
Et la réglementation aérienne c’est aussi au programme dans le QCM.

Avatar de l’utilisateur
sebiscuit
Messages : 2782
Inscription : 27 mars 2012 20:07
Aile : BGD Base
Couleur : bleu vert blanc noir
Localisation : Erstein
Contact :

Re: cours théoriques

Messagepar sebiscuit » 10 déc. 2018 23:08

Ça revient à dire ....je sais conduire ma voiture mais vu que je sors pas du quartier j apprend vite fait les carrefour du coin et on verra pour le code plus tard ...
libre pour un instant, deja heureux vers d'autres cieux......
Et maintenant qu'est ce qu' on fait .......on savoure .

sebiscuit

Avatar de l’utilisateur
Bender
Administrateur
Messages : 1705
Inscription : 11 avr. 2006 15:15
Aile : NERVURES - Diamir
Couleur : Rouge - BA : Orange
Contact :

Re: cours théoriques

Messagepar Bender » 11 déc. 2018 10:44

Résumer l'apprentissage des connaissances sur la réglementation aérienne au moment de faire des cross est très risqué car c'est (presque) le seul domaine qui peut vous causer des ennuis d'un point de vue légal et qui peut mettre sérieusement en péril des sites de vol. Si vous vous mettez sous le vent d'un relief par manque de connaissances sur l'aéro et la météo, c'est votre problème, si vous avez de la chance/technique vous arriverez à survivre. Si un site ferme parce que vous avez franchi un espace aérien par manque de connaissance des règles, c'est une autre histoire.

Quoiqu'il en soit, Grand Vol essaye d'offrir une palette complète de cours théoriques pour les pilotes et les élèves. Chacun prend/apprend ce qu'il souhaite. Comme le brevet n'est pas obligatoire pour pratiquer, chacun fait l'effort de venir ou non.

Mais de notre point de vue on ne peut pas faire l'impasse sur certains domaines. Surtout que chaque domaine est très intérressant en soit et contribue à la "culture de l'air".
¿’ Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents.

Avatar de l’utilisateur
Damien
Messages : 314
Inscription : 14 mai 2017 12:17
Aile : ADVANCE - Alpha 6
Couleur : Orange, blanc
Contact :

Re: cours théoriques

Messagepar Damien » 11 déc. 2018 18:26

J’essayais de glisser aux formateurs que leur pédagogie n’est pas en cause... mais en vous lisant, je me demande si je ne suis pas un dangereux déliquant irresponsable…

Je ne suggère pas de faire l’impasse sur le sujet, ou de modifier quoi que ce soit à votre organisation.
 
je n’affirme pas que les absents ont eu raison de ne pas se déplacer mais j’essaye de comprendre la raison pour lequel la plupart des élèves ne se sont pas déplacés…  nuance.

 

La comparaison avec la conduite automobile ne m’a vraiment pas convaincu…
Lorsque l’on réussit son permis de conduire, on n’est pas restreint à rouler par météo calme sur route connue pendant 1 an.

 Avec notre brevet vert, nous ne devons voler que sur site connu.
Vous nous avez répété des dizaines de fois qu’il faut rester en dehors des nuages, rester sous l’altitude maximale, et respecter les consignes qui sont sur les panneaux…

En respectant ces consignes,  y a-t-il vraiment un risque de fermer un site ?  

Je ne dirai jamais que les cours sur la réglementation aérienne ne servent à rien et ne sont pas interressants.
Je dis que la connaissance de ces règles nous semblera vraiment cruciale lorsque l’on voudra gagner en autonomie.
Je suis persuadé que vous nous verrez alors beaucoup plus nombreux à cette formation.

Avatar de l’utilisateur
DanielW
Messages : 270
Inscription : 16 févr. 2014 1:33
Contact :

Re: cours théoriques

Messagepar DanielW » 11 déc. 2018 19:23

@ Damien, salut,

Déjà merci que tu partage ta réflexion, il faut du courage en sachant que très certainement tu risques une volée de bois vert :fessee:

Mais le fait est que dès le niveau blanc, la progression du futur pilote se mesure sur les compétences acquises dans les 4 domaines que sont : l'Analyse, le Cadre de pratique, le Mental, la Technique (par ordre alphabétique car il n'y a aucune hiérarchie)

Tu dis que le niveau vert ne t'autorise à voler qu'en conditions calmes sur site connu. C'est totalement faux et démontre d'une certaine manière qu'effectivement tu ne connais pas suffisamment encore ton cadre de pratique (la réglementation) En France et même en tant que licencié FFVL tu n'as nul besoin de quelques niveaux ou brevets pour être "autorisé" à voler sur un site qui t'es totalement inconnu à 15 h en juin dans les Alpes du Sud, même si je te le déconseille clairement, tu es en droit de le faire, c'est ta vie après tout.
Non le brevet initial témoigne juste que le Jury "agréé" (dans ton cas, le DTE de GV qui prend aussi l'avis de l'équipe pédagogique de l'école) à jugé que tu remplis les critères de compétences telles qu'elles sont décrites dans les différents items des 4 domaines des niveaux blancs, jaunes, orange et vert.
Alors loin de moi l'idée de préjuger quelles sont à ce jours tes réelles compétences dans le domaine du Cadre de pratique mais force m'est d'avouer que cette désaffection de ce cours théorique m'interpelle. Là il n'est évidemment pas question que de toi mais de tous ceux qui auraient dû se sentir concerné ce dimanche matin par l'effort fait par l'équipe pédagogique de GV et qui ont pointé absent. Tu es sans doute le seul qui, pour le moment, ose donner sa vision de la chose (et ça c'est bien)

Sans ambage je l'affirme, penser que l'on peut se contenter d'une partie seulement de l'apprentissage à un quelconque moment de sa progression ne peut avoir comme conséquence, qu'au mieux de devenir un vrai frein à cette progression, au pire devenir une mise en danger voire conduire à un arrêt definitif de l'activité.

Ce n'est pas tant le meilleur niveau atteint dans un (ou meme 2 ou 3) domaine qui fait le pilote MAIS bien ce que l'on ne sait pas dans un seul domaine ou même seulement un seul item d'un domaine qui fixe les limites d'un pilote. Ce n'est pas ce que l'on sait ou sait faire qui nous permet de voler en sécurité à 100 %, par contre cela peut être le 1 % que l'on ne sait pas qui peut nous amener à l'accident et ceci sans considération de niveau.

Être un pilote autonome, on pourrait aussi parler de complet, ne se définit pas seulement par une super capacité à bien tirer sur des ficelles ou à développer un don pour la prédiction météo et le humage des thermiques. Il faut définitivement beaucoup d'autres connaissances, compétences et capacités ou qualités. Et ce encore sans aucune notion de niveau qui se qualifierait par des performances réalisées. La plus belle performance qu'un pilote peut réaliser sur un vol c'est de pouvoir redécoller le lendemain.

Notons aussi que ce dimanche ce n'étais pas que la réglementation qui était à l'ordre du jour. Il était aussi question entre autres de sécurité et de mental. Donc ramener tous ce dimanche matin à la seule réglementation est pas mal reducteur.

Maintenant Grand Vol propose et vous disposez, faut juste tout assumer derrière.
Bonne soirée,

Avatar de l’utilisateur
Damien
Messages : 314
Inscription : 14 mai 2017 12:17
Aile : ADVANCE - Alpha 6
Couleur : Orange, blanc
Contact :

Re: cours théoriques

Messagepar Damien » 12 déc. 2018 0:52

Salut Daniel,

Tu penses que vous allez convaincre les sceptiques en les menaçant de volée de bois vert tant qu'ils ne seront pas d'accord avec vous ?

Franchement, est-ce que tu enseignerais les règles de sécurité de la plongée au nitrox à un plongeur débutant ?
Est-ce que tu enseignerais le fonctionnement d'une turbine aéro propulsive à un pilote de planneur ?
Est-ce que tu enseignerais les règles de droit commercial russe à un boulanger installé dans la Creuse ?

Pourtant, cela pourrait leur servir un jour !

Mais chaque chose doit être faite en son temps..

Et puis tu interprètes mes mots... pour appuyer dans ton sens..
Ai-je écrit qu'il est obligatoire d'avoir le niveau x pour faire telle ou telle chose ? Non !
j'ai écrit qu'il faut respecter des règles (sous peine de s'exposer à une sanction,ex TMA) et des principes de sécurité (sous peine de se faire mal - ou de faire mal à quelqu'un, ex décollage sur site connu) ... et je fais la différence entre les deux.
Je sais parfaitement qu'il n'y a aucune obligation de formation, que l'on a le droit en étant novice de s'acheter une aile, une sellette, de s'attacher le tout aux roubignolles et de se lancer d'un site référencé sans être en infraction... tant que l'on respecte la règlementation aérienne.
Je te rejoins quand tu dis que ma connaissance du cadre réglementaire est minime... mais la question à poser est la suivante :
est-elle suffisante AUJOURD'HUI au regard de mon niveau de pratique pour garantir ma sécurité, celle des autres, et la préservation d'un site ?
Aujourd'hui, comme la grand majorité des élèves, je vole à Breit, à Reinhard, à Samoens et au Markstein... et c'est tout.
Je décolle, je ne m'éloigne pas trop de l'attero et je me pose... est-ce vraiment nécessaire d'apprendre et de maitriser aujourd'hui les différentes classes d'espaces aériens, les zones à statuts particuliers, et autres subtilités de la réglementation ?

Il faut que la formation réponde à un besoin, et aujourd'hui, ce besoin n'est pas évident à nos yeux de jeunes pilotes... c'est peut être une erreur de notre part, mais il faudra des arguments solides pour nous faire reconnaitre cette erreur.

Maintenant, si j'avais su que les aspects "mental" et "sécurité" allaient être abordés, je me serai probablement sorti de la couette...
c'est peut être une piste pour optimiser la participation à cette demi journée de formation.
Encore faudrait-il que vous soyez ouverts à une suggestion venant d'un ex élève un peu pénible...

Avatar de l’utilisateur
JulioR
Messages : 113
Inscription : 04 mai 2017 21:40
Contact :

Re: cours théoriques

Messagepar JulioR » 12 déc. 2018 10:21

«Entre ce que je pense,
-ce que je veux dire,
-ce que je crois dire,
-ce que je dis,
-ce que vous voulez entendre,
-ce que vous entendez,
-ce que vous croyez en comprendre,
-ce que vous voulez comprendre,
-et ce que vous comprenez,
il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre."

Ah!... De la difficulté de discuter sur un Forum… Essayons tout de même en remplissant de pleines pages… :wink: :b:

Avez vous compris ce que je pensais avant d'écrire…??

Avatar de l’utilisateur
Bender
Administrateur
Messages : 1705
Inscription : 11 avr. 2006 15:15
Aile : NERVURES - Diamir
Couleur : Rouge - BA : Orange
Contact :

Re: cours théoriques

Messagepar Bender » 12 déc. 2018 12:08

Salut Damien,

Je te laisse disserter avec Daniel sur l'étendue de vos désaccords et de vos divergences d’interprétation. Comme vous êtes deux fortes têtes qui avez du mal à ne pas avoir le dernier mot et que vous aimez écrire des pâtés maison, ça a le mérite d'animer le forum.

J'aimerais juste revenir sur un point qui m'interpelle, quand tu écris : "Il faut que la formation réponde à un besoin, et aujourd'hui, ce besoin n'est pas évident à nos yeux de jeunes pilotes... "

Si un élève, qui sort de 2 ans de formation chez Grand Vol , nous dit qu'a ses yeux de jeune pilote le "besoin de la formation n'est pas évident" il y a un gros problème : soit les moyens mis en place par l'équipe pédagogique (et par le DTE) ne sont pas adaptés, et dans ce cas là c'est un échec cuisant de notre part, soit l'élève n'a pas écouté et/ou compris ce que les moniteurs (y compris moi à plusieurs reprises) ont essayé clairement et à haute voix de dire devant les personnes présentes.

La formation répond à un besoin simple : Enseigner la pratique du parapente à une personne pour en faire un pilote autonome et responsable. Et cela passe aussi bien par la pratique, que par la théorie.

A ta question : "Je décolle, je ne m'éloigne pas trop de l'attero et je me pose... est-ce vraiment nécessaire d'apprendre et de maitriser aujourd'hui les différentes classes d'espaces aériens, les zones à statuts particuliers, et autres subtilités de la réglementation ?" - ma réponse est clairement "OUI". En tant que pilote tu es commandant de bord de ton aéronef, et par là-même tu dois respecter un certain nombre de règles pour premièrement garantir ta propre sécurité - en respectant les priorités de vol pour éviter l'abordage - et deuxièmement pour garantir la sécurité des autres utilisateurs des espaces aériens - en respectant le découpage en zone de l'espace aérien français et en restant dans les zones qui nous sont accessibles. C'est primordial si nous voulons pérenniser la sécurité des pilotes, de nos sites et plus généralement de notre pratique. Le fait de ne pas t'éloigner trop de l'atterro et de te poser "rapidement" n’enlève rien à cela. A partir du moment ou tu décolle, tu es responsable. Et l'on sait très bien que certaines journée favorable - quand ça monte de partout - tu ne seras pas seul en l'air et les espaces aériens vont vite se retrouver sur ta route.

En tant que pilote de parapente nous sommes des privilégiés par rapport aux autres pratiques aériennes. Nous sommes très peu contraints par les instances qui régissent les règles aériennes, mais ça peut très vite changer si nous faisons les cons.

Une des frustrations qui fait que les EA ne sont pas très étudiés dans le vol libre, et surtout par les jeunes pilotes, c'est que l'augmentation des connaissances sur les EA ne génère pas d'augmentation des performances des pilotes. En savoir plus sur la météo/aéro permet aux pilotes de rester plus longtemps en l'air et de se déplacer plus loin. En savoir plus sur la mécanique de vol, permet au pilote de gagner de la performance et de savoir comment réagir en cas d'incident. En savoir plus sur les espaces aériens ne fait pas tout cela.
¿’ Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents.

Avatar de l’utilisateur
DanielW
Messages : 270
Inscription : 16 févr. 2014 1:33
Contact :

Re: cours théoriques

Messagepar DanielW » 12 déc. 2018 13:54

Je te sens bien susceptible, à minima semsible.
Damien a écrit : Salut Daniel,
Tu penses que vous allez convaincre les sceptiques en les menaçant de volée de bois vert tant qu'ils ne seront pas d'accord avec vous ?
[...]
Et puis tu interprètes mes mots... pour appuyer dans ton sens..
Ai-je écrit qu'il est obligatoire d'avoir le niveau x pour faire telle ou telle chose ? Non !
[...]
[...]
Car il me semble pas avoir menacé qui que ce soit de quoi que ce soit. Juste t'avoir félicite (par 2 x) pour ton courage et ta franchise à t'exprimer.
Mais du coup qui interprète qui ? Car quand tu écrit :
Damien a écrit : [...]
Avec notre brevet vert, nous ne devons voler que sur site connu.
[...]
Peut on y comprendre autre chose que ; Si tu pretends qu'avec ton "brevet vert" tu ne dois voler que sur site connu, cela sous-tend qu'à défaut d'avoir un autre brevet/niveau tu ne te sens pas en droit de voler ailleurs.

Pour le reste je te cite "mes" interprétations.
DanielW a écrit : @ Damien, salut,

Déjà merci que tu partage ta réflexion, il faut du courage en sachant que très certainement tu risques une volée de bois vert :fessee:
[...]
Tu dis que le niveau vert ne t'autorise à voler qu'en conditions calmes sur site connu. C'est totalement faux [...]
[...] Alors loin de moi l'idée de préjuger quelles sont à ce jours tes réelles compétences dans le domaine du Cadre de pratique mais force m'est d'avouer que cette désaffection de ce cours théorique m'interpelle. Là il n'est évidemment pas question que de toi mais de tous ceux qui auraient dû se sentir concerné ce dimanche matin par l'effort fait par l'équipe pédagogique de GV et qui ont pointé absent. Tu es sans doute le seul qui, pour le moment, ose donner sa vision de la chose (et ça c'est bien)
[...]
Julio l'a bien mis en exergue, que c'est difficile de faire passer la juste image de sa pensée au-travers d'un post sur le fofo.
Pour ma part je n'étais pas dans l'expression de reproches ou même seulement de critiques envers ceux qui ne viennent pas à un cours théorique, juste dans un sentiment d'incompréhension au vu de la motivation constaté lors des séances pratiques et de se rendre compte comme le dit fort à propos Bender, que pour une raison ou l'autre le message global de l'équipe pédagogique n'est pas passé.

Le but de l'école est de faire de chaque élève un pilote complet pour le niveau atteint et cela ne peut pas être vrai sans un enseignement complet.

Il est dommage que d'autres élèves de ces deux dernières années ne participent pas à cette discussion car cela serait enrichissant certainement pour tout le monde. Mieux se comprendre permet de mieux partager.

Ce qui pourra être intéressant Damien, c'est si dans 3 ou 4 ans tu reviens confronter tes idées à ce moment avec celles d'aujourd'hui.

Pour ma part je "n'interpreterai" pas plus tes interventions et te laisse volontiers le dernier mot (histoire de faire mentir Bender ;-) Sur un autre forum quelqu'un signe avec cette maxime que j'aime bien :
L'important n'est pas de convaincre mais juste de faire réfléchir.

Et les posts de tous les contributeurs de cette discussion y donnent déjà matière, il me semble.

Avatar de l’utilisateur
romain
Administrateur
Messages : 231
Inscription : 23 mars 2004 22:21
Localisation : LES ADRETS DE L'ESTEREL
Contact :

Re: cours théoriques

Messagepar romain » 12 déc. 2018 15:15

j'ai du mal à m'empêcher de mettre un peu d'huile sur le feu :-) heu je veux dire d'animer le forum !
Un élève guidé par radio est en approche de attero du plateau il est au début de la branche AR de la PTU au dessus du chemin qui borde le bas de l'attero il va en direction du cimetière... Il voit arriver en face de lui un pilote en PTS qui coupe plusieurs fois la trajectoire qu'il poursuivrait normalement si il était seul en approche. Il entend à la radio : "à gauche, à gauche, à gauche"... Quelle attitude doit-il adopter ?
Un pilote a 15 vols à Breit, on est en fin de journée avec une bonne restitution, les moniteurs ont dit "fait toi plaisir, si tu trouves un thermique à enrouler, ne te gêne pas". Le pilote arrive dans une zone de thermique avec 3 voiles qui sont dedans, celle du haut tourne à droite et les deux du bas à gauche... il a envie de prendre ce thermique, que doit-il faire ?
les réponses sont dans le cours de réglementation aérienne... et ici

Avatar de l’utilisateur
Damien
Messages : 314
Inscription : 14 mai 2017 12:17
Aile : ADVANCE - Alpha 6
Couleur : Orange, blanc
Contact :

Re: cours théoriques

Messagepar Damien » 12 déc. 2018 23:18

A Daniel,
Je tiens à te rassurer. Je ne suis pas aussi susceptible que cela, et je ne me sens absolument pas menacé ou offensé. Mais quand tu parles de volée de bois vert, c'est vrai qu'il faut une dose de courage pour oser exprimer une idée qui n'est pas politiquement correcte...
Ce sera avec grand plaisir et grande passion que je poursuivrai cet échange avec toi, par tartines interposées ou de vive voix pour éviter tout qui proquo, et je te promets que je te laisserai le dernier mot quand tu m'auras convaincu.
Là où je suis parfaitement d'accord avec toi, c'est que c'est probablement ma petite expérience en comparaison à la vôtre qui m'empêche d'avoir le même point de vue que vous. c'est un début...


Revenir à « Activités Ecole »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron