Niveau vert, bleu, marron

Discussions libres et délires d'après vol.
On peut aussi noyer sa déception ou râler.
Avatar de l’utilisateur
Seb
Messages : 938
Enregistré le : 26 Mai 2010 21:14
Aile : Ozone - Buzz Z4
Couleur : Vert - blanc -bleu
Contact :

Re: Niveau vert, bleu, marron

Messagepar Seb » 13 Mar 2019 18:55

Hihi Domdom aussi a son dossier !!

Pas de problème pour en reparler avec un avis extérieur, je pense avoir compris à 99% ce qui m'est arrivée et je reste ouvert aux remarques constructives !
Seb ---- Ex Mojo Team, un temps Fusion Team, presque Team Team et Milou, puis Pétoire Team (sans rancune la Gun Team!), et maintenant papa Team ou conifère-Team ??

Avatar de l’utilisateur
Damien
Messages : 302
Enregistré le : 14 Mai 2017 12:17
Aile : ADVANCE - Alpha 6
Couleur : Orange, blanc
Contact :

Re: Niveau vert, bleu, marron

Messagepar Damien » 13 Mar 2019 19:51

Je partage l'avis de Bender. Imposer cet exercice aux élèves pourrait avoir des effets de bord. J'ai le souvenir très précis d'une période en seconde année d'école où nous parlions de zone de cisaillement, d'effet bagnard, de fermeture frontale, de décrochage, de parachutale, etc. Cela m'avait vraiment impressionné. Un collègue venait de se blesser sérieusement lors d'un vol bi-place. Je me suis demandé si c'était vraiment raisonnable de continuer... Je pense qu'aujourd'hui, ce serait plus difficile de me faire abandonner la pratique, même en écoutant celles et ceux qui ont eu de grosses frayeurs... ou qui se sont blessés. Je suis persuadé que l'exercice sera bénéfique pour celles et ceux qui viendront volontairement à ces causeries. Et j'en serai !

Avatar de l’utilisateur
Guy
Messages : 1827
Enregistré le : 25 Mar 2004 13:24
Aile : Avec des plumes
Couleur : Choisie avec goût
Localisation : Ça dépend ...
Contact :

Re: Niveau vert, bleu, marron

Messagepar Guy » 13 Mar 2019 19:53

romain a écrit : ... oui à la soirée confesse, mais prenez quelques pilotes à plus de 1000 vols et demandez leur pourquoi ils n’ont pas eu d’accident. Alors là oui, vous apprendrez quelque chose d’utile !
...
Je touche du bois ... _012
A ce jour pas de bobos qui m'ont empêché de voler. Mais j'ai quand même bien eu chaud aux fesses à certains moments ... _030

Avatar de l’utilisateur
romain
Administrateur
Messages : 221
Enregistré le : 23 Mar 2004 22:21
Localisation : LES ADRETS DE L'ESTEREL
Contact :

Re: Niveau vert, bleu, marron

Messagepar romain » 13 Mar 2019 20:48

Il y a des concepts qui, après les avoir beaucoup appliqués, m’échappent maintenant...
Si on disait que pour éviter de mal décoller il faut étudier le plus possible de décollages loupés... je crois que beaucoup ne seraient pas convaincus...
Cependant pour éviter d’avoir un accident il faudrait étudier le plus possible les façons d’en avoir... paradoxe étonnant non ?
Après j’ai longtemps été mainstream la dessus et j’ai egalement cru cela... bizarrement on continue d’appliquer cette stratégie sans que le nombre d’accidents baisse...
Que les constructeurs (notamment) décortiquent les causes d’accidents pour (par exemple) augmenter la sécurité passive c’est bien sûr évident... pour les pilotes je suis moins sûr...

Avatar de l’utilisateur
ThibaultP
Messages : 1010
Enregistré le : 01 Juin 2014 16:32
Aile : AIR DESIGN - Rise 3
Contact :

Re: Niveau vert, bleu, marron

Messagepar ThibaultP » 13 Mar 2019 20:53

Guy a écrit :
romain a écrit : ... oui à la soirée confesse, mais prenez quelques pilotes à plus de 1000 vols et demandez leur pourquoi ils n’ont pas eu d’accident. Alors là oui, vous apprendrez quelque chose d’utile !
...
Je touche du bois ... _012
A ce jour pas de bobos qui m'ont empêché de voler. Mais j'ai quand même bien eu chaud aux fesses à certains moments ... _030
Perso, je ne connais aucun pilote de distance avec 1000 vols qui n'a pas eu au moins de sérieux incidents, voires de sérieux accidents.

Et au contraire, je trouve très instructif d'avoir le retour de pilotes à qui il est arrivé des pépins, pour pouvoir débriefer ensemble et que le savoir et la sécurité du collectif augmente.

J'ai vu de très bon retours de gros clubs qui font des séances confesses, mais il y a 2 prérequis clair:
1) On ne juge pas
2) On reste dans la bonne humeur, sinon ca plombe tout le monde comme le dit Bender.

Et l'idée n'étais pas du tout d'obliger l'école à participer (quelle horreur), mais plutôt de faire participer les jeunes pilotes dégourdis et/ou ambitieux. Sinon on peut le faire purement entre pilotes, c'est bien aussi.

L'idée de le faire lors d'une sortie club, c'est qu'on est plein à faire le déplacement de toute facon, alors que pour une soirée purement "sécu", c'est peut être plus dur de rassembler du monde.
------------------------------------------------------------------------------------
http://aerotibo.free.fr/
https://www.youtube.com/channel/UC4_5vu ... R259WUByig
https://vimeo.com/user43162284/videos

Pourquoi marcher quand on peut voler ?

Avatar de l’utilisateur
DanielW
Messages : 260
Enregistré le : 16 Fév 2014 1:33
Contact :

Re: Niveau vert, bleu, marron

Messagepar DanielW » 13 Mar 2019 22:05

ThibaultP a écrit : [...]
Perso, je ne connais aucun pilote de distance avec 1000 vols qui n'a pas eu au moins de sérieux incidents, voires de sérieux accidents.
[...]
Mais si que tu en connais... Guy par exemple et aussi moi, bien plus de 1000 vols et pourtant aucun bobo, ni un qui m'aurait empêché de voler, ni même un qui m'aurait seulement fait mal. Attention je ne dis pas qu'il n'y ai pas eu quelques fermetures qui m'ont donné à réfléchir voire à me dire youyou...you ou encore que ma sellette ne s'est jamais vu égratignée ou que ma voile n'a jamais fait de l'ombre à un buisson.

Non, l'incident ou l'accident sérieux ou même beaucoup moins sérieux ne sont pas une fatalité que l'on doit accepter sous prétexte de souhaiter voler en parapente.

Et notre sécurité en parapente dépend avant tout d'un principe tout simple même si fichtrement difficile à respecter et mettre en oeuvre ; rester toujours prudent et pour cela s'appliquer à être en permanence en conscience des dangers potentiels afin d'éviter d'en faire des risques avérés. Mais c'est un vaste et souvent difficile débat.

Les réunions "confesse" à Jean-Marc sont une méthode pour développer cette conscience des risques mais des sorties accompagnées telles celles de GV en sont une autre certainement aussi efficace. Mais dans les deux méthodes et dans bien d'autres visant le même objectif, une nécessité invariable existe pour en espérer la réussite au-delà de ne pas être dans le jugement et de préserver la bonne ambiance ; être perméable à l'expérience et à la réflexion des autres et aussi à la réalité que l'on n'est pas tous égaux en termes de capacités innées et cognitive pour être pilote de parapente ni d'ailleurs en termes physique et mental et pas même rapport à nous même tous les jours.

Sinon avoir peur de ce qui peut arriver est tout aussi nocif que de ne pas en avoir peur. Dans les deux cas on ne gère pas grand chose alors que justement la clef est dans la gestion des risques. Autre sujet de prédilection et très bien traité de Jean-Marc Galand avec sa SIGR, Stratégie Individuelle de Gestion des Risques.

Avatar de l’utilisateur
ThibaultP
Messages : 1010
Enregistré le : 01 Juin 2014 16:32
Aile : AIR DESIGN - Rise 3
Contact :

Re: Niveau vert, bleu, marron

Messagepar ThibaultP » 14 Mar 2019 12:57

DanielW a écrit :
ThibaultP a écrit : [...]
Perso, je ne connais aucun pilote de distance avec 1000 vols qui n'a pas eu au moins de sérieux incidents, voires de sérieux accidents.
[...]
Mais si que tu en connais... Guy par exemple et aussi moi, bien plus de 1000 vols et pourtant aucun bobo, ni un qui m'aurait empêché de voler, ni même un qui m'aurait seulement fait mal. Attention je ne dis pas qu'il n'y ai pas eu quelques fermetures qui m'ont donné à réfléchir voire à me dire youyou...you ou encore que ma sellette ne s'est jamais vu égratignée ou que ma voile n'a jamais fait de l'ombre à un buisson.

Non, l'incident ou l'accident sérieux ou même beaucoup moins sérieux ne sont pas une fatalité que l'on doit accepter sous prétexte de souhaiter voler en parapente.

Et notre sécurité en parapente dépend avant tout d'un principe tout simple même si fichtrement difficile à respecter et mettre en oeuvre ; rester toujours prudent et pour cela s'appliquer à être en permanence en conscience des dangers potentiels afin d'éviter d'en faire des risques avérés. Mais c'est un vaste et souvent difficile débat.

Les réunions "confesse" à Jean-Marc sont une méthode pour développer cette conscience des risques mais des sorties accompagnées telles celles de GV en sont une autre certainement aussi efficace. Mais dans les deux méthodes et dans bien d'autres visant le même objectif, une nécessité invariable existe pour en espérer la réussite au-delà de ne pas être dans le jugement et de préserver la bonne ambiance ; être perméable à l'expérience et à la réflexion des autres et aussi à la réalité que l'on n'est pas tous égaux en termes de capacités innées et cognitive pour être pilote de parapente ni d'ailleurs en termes physique et mental et pas même rapport à nous même tous les jours.

Sinon avoir peur de ce qui peut arriver est tout aussi nocif que de ne pas en avoir peur. Dans les deux cas on ne gère pas grand chose alors que justement la clef est dans la gestion des risques. Autre sujet de prédilection et très bien traité de Jean-Marc Galand avec sa SIGR, Stratégie Individuelle de Gestion des Risques.
Non, je ne connais pas de crosseurs régulier qui n'ai jamais eu d'incidents (sans même parler d'accident).

Et cela ne veut pas dire qu'on accepte le risque comme une fatalité, c'est ton interprétation. Pour moi, cela veut dire que notre devoir est de mettre toutes les chances de notre côté et de faire le max., sans tomber dans un faux sentiment de sécurité totale et absolue, dangeureux.

Bon, je vois que tu m’entraînes de nouveau dans un débat auquel je ne veux pas participer et qui risque de finir comme les pavés du chant du vario, donc j’arrête la.

En tout cas, réunion confesse à Grandvol --> =D> =D> =D>

Et voila les conseils de Jean-Marc Galan (Comission sécurité FFVL):
https://paragliding.rocktheoutdoor.com/ ... confesses/
------------------------------------------------------------------------------------
http://aerotibo.free.fr/
https://www.youtube.com/channel/UC4_5vu ... R259WUByig
https://vimeo.com/user43162284/videos

Pourquoi marcher quand on peut voler ?

Avatar de l’utilisateur
Bender
Administrateur
Messages : 1649
Enregistré le : 11 Avr 2006 15:15
Aile : NERVURES - Diamir
Couleur : Rouge - BA : Orange
Contact :

Re: Niveau vert, bleu, marron

Messagepar Bender » 14 Mar 2019 13:07

ThibaultP a écrit : En tout cas, réunion confesse à Grandvol --> =D> =D> =D>
...
Super ! Merci à toi, c'est vraiment sympa de ta part de t’être proposé pour organiser la soirée :wink:
¿’ Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents.

Avatar de l’utilisateur
ThibaultP
Messages : 1010
Enregistré le : 01 Juin 2014 16:32
Aile : AIR DESIGN - Rise 3
Contact :

Re: Niveau vert, bleu, marron

Messagepar ThibaultP » 14 Mar 2019 14:06

Bender a écrit :
ThibaultP a écrit : En tout cas, réunion confesse à Grandvol --> =D> =D> =D>
...
Super ! Merci à toi, c'est vraiment sympa de ta part de t’être proposé pour organiser la soirée :wink:
:smt058 pas de soucis, je peux "l'organiser" et l'animer, sauf si Dom veut absolument le faire. On peut l'animer ensemble aussi.

Pour des raisons pratique (ceux qui ont beaucoup de route et/ou pas beaucoup de temps) et rassembler le max de pilote, j'aimerais donc le rattacher à une autre activité sortie, comme:
- La journée pliage secours (idéale, mais data pas encore définie ?)
- La sortie Treh (sans les éléves de l'école ? --> Cf post Bender)
- La sortie Samoens (sans les éléves de l'école ? --> Cf post Bender)
------------------------------------------------------------------------------------
http://aerotibo.free.fr/
https://www.youtube.com/channel/UC4_5vu ... R259WUByig
https://vimeo.com/user43162284/videos

Pourquoi marcher quand on peut voler ?

Avatar de l’utilisateur
catherine
Messages : 1701
Enregistré le : 26 Mar 2004 1:23
Contact :

Re: Niveau vert, bleu, marron

Messagepar catherine » 14 Mar 2019 14:42

bonne idée de le rattacher à une autre activité, genre secours, sécurité, cours..

de toute façon pour animer une réunion comme ça, vu qu'on est tous novices, ça sera bien d'être à plusieurs

on en parlera la semaine prochaine avec Domdom, on va se voir

Avatar de l’utilisateur
ThibaultP
Messages : 1010
Enregistré le : 01 Juin 2014 16:32
Aile : AIR DESIGN - Rise 3
Contact :

Re: Niveau vert, bleu, marron

Messagepar ThibaultP » 14 Mar 2019 16:06

Ok super, tenez momi au jus (mail/portable)
------------------------------------------------------------------------------------
http://aerotibo.free.fr/
https://www.youtube.com/channel/UC4_5vu ... R259WUByig
https://vimeo.com/user43162284/videos

Pourquoi marcher quand on peut voler ?

François D
Messages : 780
Enregistré le : 02 Juin 2010 11:27
Contact :

Re: Niveau vert, bleu, marron

Messagepar François D » 15 Mar 2019 12:56

Damien a écrit : Et vous ? Au bout de combien de temps, ou de combien de vols avez-vous réussi à acquérir assez de technique et de maitrise de votre mental pour passer les différents niveaux ? Merci pour vos réponses.
Salut Damien ... je passe aussi au confessionnal :

Promo 2010, 2 années d'école (2010 et 2011) même si en 2011 j'ai surtout fait l'école ... buissonnière (au sens figuré, je respecte la végétation, simplement j'ai très peu fréquenté l'école cette année là)
Autonomie ... le jour de l'achat de ma Mojo fin avril 2011 (24 ème vol) ...
première TMA à Breit au 33 ème vol :shock: (mai 2011).

Brevet initial juillet 2011,
BP novembre 2011 (certaines mauvaises langues de la promo 2010 m’ont attribué ce brevet à un saladier, bizarre normalement ça se fait plutôt avec une caisse de :b: )
Premier coucou (important dans la vie d’un grandvolien) 96ème vol en 2012
BPC en 2014 (après 260 vols environ)
Qbi en 2015 (après 333 vols)

Après plus de 600 vols, je ne déplore aucun arbrissage (si on exclue le cas où les pieds au sol ta voile a l'idée saugrenue de coiffer un cerisier), ni aucun incident de vol marquant, je suis d'un naturel prudent (peut-être dû à mon âge avancé), je n'ai tué ni même blessé aucun passager après plus de 50 biplaces (dont beaucoup à Breit).

Les plus grosses frayeurs je me les suis faites dans mon acquisition d'autonomie solitaire (oui j'ai fait beaucoup vols tout seul (j'entends seul sur le site en semaine), ce que je déplore avec le recul et l'expérience acquise). Surtout le jour où j'ai découvert que le problème en parapente n'était pas forcément de réussir à tenir en l'air ou de monter dans les thermiques ... mais de réussir à descendre quand tu es dans une ascendance trop forte, j'ai découvert ça à mon 33ème vol où j'ai rejoint la TMA seul à Breit en me rendant compte que c'est bizarre ça monte partout ... je n'ai pas dépassé la TMA mais j'ai eu beaucoup de mal à descendre en faisant les oreilles... ça m'a marqué pendant un bon moment (une belle dent de scie dans la progression)!
Modifié en dernier par François D le 15 Mar 2019 13:16, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Bender
Administrateur
Messages : 1649
Enregistré le : 11 Avr 2006 15:15
Aile : NERVURES - Diamir
Couleur : Rouge - BA : Orange
Contact :

Re: Niveau vert, bleu, marron

Messagepar Bender » 15 Mar 2019 13:00

...
¿’ Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents.

Avatar de l’utilisateur
DanielW
Messages : 260
Enregistré le : 16 Fév 2014 1:33
Contact :

Re: Niveau vert, bleu, marron

Messagepar DanielW » 15 Mar 2019 13:42

ThibaultP a écrit :
DanielW a écrit : [...]
Non, l'incident ou l'accident sérieux ou même beaucoup moins sérieux ne sont pas une fatalité que l'on doit accepter sous prétexte de souhaiter voler en parapente.

Et notre sécurité en parapente dépend avant tout d'un principe tout simple même si fichtrement difficile à respecter et mettre en oeuvre ; rester toujours prudent et pour cela s'appliquer à être en permanence en conscience des dangers potentiels afin d'éviter d'en faire des risques avérés. [...]
[...]
Non, je ne connais pas de crosseurs régulier qui n'ai jamais eu d'incidents (sans même parler d'accident).

Et cela ne veut pas dire qu'on accepte le risque comme une fatalité, c'est ton interprétation. Pour moi, cela veut dire que notre devoir est de mettre toutes les chances de notre côté et de faire le max., sans tomber dans un faux sentiment de sécurité totale et absolue, dangeureux.
[...]
Ce n'est pas parce que Tu n'en connais pas, qu'il n'en existe pas.

Eh bé, peut être que si... si on pense que l'on ne peut pas crosser régulièrement sans fatalementpasser par la case accident sérieux un volou l'autre, que cela relève de croire en cette fatalité même si c'est de façon inconsciente.

Et sincèrement tu as vraiment l'impression d'écrire autre chose avec ; "[...] notre devoir est de mettre toutes les chances de notre côté et de faire le max., sans tomber dans un faux sentiment de sécurité totale et absolue, dangeureux.

Rapport à moi qui écrit ; [...] rester toujours prudent et pour cela s'appliquer à être en permanence en conscience des dangers potentiels afin d'éviter d'en faire des risques avérés.

:lol:

Par contre on peut se voir confirmer par François que l'on peut faire de très nombreux vols dont même en biplace (surtout même en biplace, dirai-je) sans incident/accident sérieux en ayant une approche prudente de la pratique.
François D a écrit : [...]
Après plus de 600 vols, je ne déplore aucun arbrissage (si on exclue le cas où les pieds au sol ta voile a l'idée saugrenue de coiffer un cerisier), ni aucun incident de vol marquant, je suis d'un naturel prudent (peut-être dû à mon âge avancé), je n'ai tué ni même blessé aucun passager après plus de 50 biplaces (dont beaucoup à Breit).
[...]
Bravo ! =D>

Avatar de l’utilisateur
ThibaultP
Messages : 1010
Enregistré le : 01 Juin 2014 16:32
Aile : AIR DESIGN - Rise 3
Contact :

Re: Niveau vert, bleu, marron

Messagepar ThibaultP » 15 Mar 2019 17:12

DanielW a écrit :
ThibaultP a écrit :
DanielW a écrit : [...]
Non, l'incident ou l'accident sérieux ou même beaucoup moins sérieux ne sont pas une fatalité que l'on doit accepter sous prétexte de souhaiter voler en parapente.

Et notre sécurité en parapente dépend avant tout d'un principe tout simple même si fichtrement difficile à respecter et mettre en oeuvre ; rester toujours prudent et pour cela s'appliquer à être en permanence en conscience des dangers potentiels afin d'éviter d'en faire des risques avérés. [...]
[...]
Non, je ne connais pas de crosseurs régulier qui n'ai jamais eu d'incidents (sans même parler d'accident).

Et cela ne veut pas dire qu'on accepte le risque comme une fatalité, c'est ton interprétation. Pour moi, cela veut dire que notre devoir est de mettre toutes les chances de notre côté et de faire le max., sans tomber dans un faux sentiment de sécurité totale et absolue, dangeureux.
[...]
Ce n'est pas parce que Tu n'en connais pas, qu'il n'en existe pas.

Eh bé, peut être que si... si on pense que l'on ne peut pas crosser régulièrement sans fatalementpasser par la case accident sérieux un volou l'autre, que cela relève de croire en cette fatalité même si c'est de façon inconsciente.

Et sincèrement tu as vraiment l'impression d'écrire autre chose avec ; "[...] notre devoir est de mettre toutes les chances de notre côté et de faire le max., sans tomber dans un faux sentiment de sécurité totale et absolue, dangeureux.

Rapport à moi qui écrit ; [...] rester toujours prudent et pour cela s'appliquer à être en permanence en conscience des dangers potentiels afin d'éviter d'en faire des risques avérés.

:lol:

Par contre on peut se voir confirmer par François que l'on peut faire de très nombreux vols dont même en biplace (surtout même en biplace, dirai-je) sans incident/accident sérieux en ayant une approche prudente de la pratique.
François D a écrit : [...]
Après plus de 600 vols, je ne déplore aucun arbrissage (si on exclue le cas où les pieds au sol ta voile a l'idée saugrenue de coiffer un cerisier), ni aucun incident de vol marquant, je suis d'un naturel prudent (peut-être dû à mon âge avancé), je n'ai tué ni même blessé aucun passager après plus de 50 biplaces (dont beaucoup à Breit).
[...]
Bravo ! =D>
Désolé Daniel, je n'ai pas de temps pour la polémique.

Sinon Francois, intéressant parcours ;) !
------------------------------------------------------------------------------------
http://aerotibo.free.fr/
https://www.youtube.com/channel/UC4_5vu ... R259WUByig
https://vimeo.com/user43162284/videos

Pourquoi marcher quand on peut voler ?


Retourner vers « Chez Albert »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité